0
Sacs et accessoires

Solidarité Paris: dites le avec du tissu

By novembre 20, 2015juillet 14th, 20173 Comments

Il s’est écoulé une semaine depuis les attentats de Paris. Je vous en parle aujourd’hui pour témoigner tout mon soutien aux personnes qui ont été touchées de près ou de loin par ces terribles événements. Personnellement, je n’ai perdu personne, je n’étais pas sur place au moment des faits (vu que je vis en province), mais j’ai été très affectée, comme beaucoup. Je n’imaginais pas reprendre mon activité sur le blog sans prendre le temps d’en parler un peu. Ce sont des événements qui désormais s’inscrivent dans notre histoire. Ils nous démontrent sans ménagement à quel point nous vivons une période difficile. Je souhaite beaucoup de courage et de force à tous ceux qui souffrent, ceux qui vivent le deuil, ceux qui ont assisté aux fusillades et qui doivent à présent gérer le traumatisme afin de reprendre une vie normale. Hommage à eux. Hommage aussi à tous les civils tués ou blessés par des attentats dans le monde entier.

J’ai cousu une bricole pour l’occasion, histoire de me recueillir, de penser aux victimes et à leurs proches, le tout dans un élan créatif. C’est juste un motif en tissu, sans fonction particulière, que je vais accrocher dans mon atelier en mémoire de ce qui s’est passé…  Ma façon à moi d’exprimer mon soutien et mon amitié.

IMG_2728 (3)Bises

 

Join the discussion 3 Comments

  • Avatar anne dit :

    Très beau. Je suis pour l’instant incapable de reprendre ma machine à coudre: personne de proche n’a été atteint, mais mon fils habite à quelques centaines de mètres du bataclan, ma belle-soeur travaille dans ce quartier, mes frères ne sont pas loin non plus, une petite fille de mon école a perdu son oncle, depuis lundi je rassure tant que je peux mes élèves très choqués, surtout ceux dont les parents prennent le RER tous les matins pour aller travailler à Paris… Drôle d’ambiance, très lourde. Merci pour cette Tour Eiffel, elle met du baume au coeur.

    • Julie Julie dit :

      Merci infiniment pour ton témoignage Anne. Je comprends ce que tu ressens. Ces événements ont touché ton environnement, celui de tes proches. De plus, quelle difficulté d’apaiser les plus jeunes lorsqu’on est soi même saisi par l’effroi! C’est dur d’avoir peur pour soi, d’avoir peur pour les siens. Comment aller de l’avant à présent? Vaste question. Une copine m’a dit que comme toi, elle n’avait pas le coeur à faire un peu de couture. Moi, je pense que ça peut faire beaucoup de bien. Mais il faut aller à son rythme. Si c’est pas le moment, c’est pas le moment. Bon courage à toi pour la suite, je suis de tout coeur avec toi.

Leave a Reply