Sacs et accessoires

Sac mystère cousu main: le making of

By janvier 23, 2016 juillet 14th, 2017 4 Comments

Bonjour!

J’ai pris une quantité de photos pendant la confection de mon précédent sac. J’avais envie de les partager avec vous. Du coup je me suis motivée pour rédiger un tutoriel.IMG_3326 (3)

Les pièces

DSC_0108 (3)

Plan de coupe sac en cuir

DSC_0110 (2)

Voici les pièces du sac (de gauche à droite et de haut en bas):

  • une poche frontale
  • un devant
  • une pièce qui constitue à la fois le derrière, le dessus et le rabat
  • une pièce qui constitue le fond et les côtés de la poche frontale
  • une pièce qui constitue le fond et les côtés du sac.

Sur cette photo, il manque les pièces suivantes:

  • la “doublure” du rabat (en cuir, que j’ai décidé d’ajouter à la fin car ce dernier manquait de rigidité)
  • la bandoulière
  • les petits passants ou brides fixés aux côtés du sac et qui passent dans les boucles en métal (récupérées sur un vieux sac à main abîmé)
  • la poignée du dessus du sac

Les pièces de ce modèle sont cousues envers contre envers, sauf la poche frontale et le devant (envers contre endroit). Les bords qui sont alors visibles sont laissés bruts. Ils doivent être taillés le plus proprement possible au moment de la coupe (j’ai utilisé des ciseaux).

Montage de la poche frontale

Après avoir assemblé envers contre envers la poche frontale à la pièce qui constitue les côté et fonds de poche, j’ai fixé l’ensemble sur le devant de sac. Je ne pouvais pas bâtir les pièces ensemble pour les maintenir au moment de les coudre. En effet, une fois les perforations d’aiguilles effectuées, elles restent visibles pour toujours. C’est une des particularités du cuir.

J’ai donc eu l’idée d’encoller les pièces (à la colle néoprène) avant de venir les piquer à la machine. Ceci a une double fonction: bâtir et renforcer la couture finale.

DSC_0111 (3)J’ai tracé avec précision l’emplacement de la poche sur le devant et comme on le voit sur la photo, j’ai déposé deux bandes de scotch repositionnable pour délimiter proprement la zone de collage:

  • une le long de la ligne de position
  • l’autre à 5/7 mm de la première, à l’intérieur

Le scotch me sert à la fois de repère et de masquage pour protéger la surface qui ne doit pas recevoir de colle. C’est la précision assurée! J’ai effectué la même chose sur l’envers du fond/côtés de poche (on le voit un peu sur la photo au dessus). Avec la néoprène, il faut déposer la colle sur les surfaces de contact, puis attendre quelques minutes que les solvants s’évaporent et enfin, assembler les parties en les pressant pendant quelques secondes. J’avais pris soin de retirer une partie du scotch  après évaporation des solvants. Celui qui serait difficile d’accès une fois la poche montée. On voit sur la photo que je n’ai enlevé la bande de scotch extérieure qu’après avoir piqué.DSC_0113 (3)DSC_0114 (2)Sur cette photo au dessus, on voit la poche une fois montée. On peut remarquer qu’elle est un peu de travers. Je n’ai pas analysé à quel moment cette erreur s’est produite (assemblage de la poche et de son fond/côtés ou bien assemblage du fond/côtés et du devant de sac?) mais je pense que c’était le temps de m’habituer au geste et à la réaction du matériau. J’ai eu de meilleurs résultats sur les étapes qui ont suivi.

Assemblage du devant aux côtés et au fond de sac

DSC_0115 (2)Ensuite j’ai assemblé le devant avec le fond/côtés du sac en utilisant la même méthode que précédemment. Envers contre envers, colle + couture,  en alignant soigneusement les bords.

Montage du derrière du sac

DSC_0117 (5)Il a fallu procéder de même avec le derrière. On ne le voit pas sur la photo mais j’avais mis sur le derrière des repères de position des côtés. C’est à dire l’endroit qui délimite le derrière et le dessus du sac, bien qu’ils soient constitués de la même pièce. Vous me suivez? 🙂

La bandoulière

DSC_0120 (3)Après cela, j’ai riveté sur les côtés du sac, des petits rectangles de cuir (passants ou bride) en passant les boucles en métal à l’intérieur. J’ai confectionné la bandoulière en coupant dans le cuir deux longues bandes identiques que j’ai collées puis cousues envers contre envers, puis je l’ai fixée à chaque boucle avec un rivet.IMG_3328 (3)

Renfort du dessus et du rabat

DSC_0121 (3)Sur cette photo on voit que j’ai entrepris de renforcer le dessus et le rabat. Pour le dessus, j’ai découpé un rectangle un peu plus petit que celui-ci (j’ai retiré 1 cm à chaque côté des dimensions du dessus) dans un set de table en plastique (acheté chez Babou, je m’en sers souvent pour rigidifier des fonds de sacs). Le fait que le renfort en plastique soit légèrement plus petit que le dessus permet notamment aux pliures de se faire comme il faut. J’ai collé tout ça, puis posé par dessus, toujours envers contre envers,une pièce de cuir qui comprend le dessus et le rabat, rigidifiant ainsi le tout. J’ai surpiqué le long du bord.

La poignée

IMG_3316 (3)J’ai coupé deux bandes de cuir identiques aux dimensions voulues (comme pour la bandoulière) et je les ai collées cousues envers contre envers avant de riveter chaque extrémité à même le dessus.

Le fermoir

IMG_3321 (3)Enfin, la touche finale: le fermoir. Je n’ai pas de photo pour illustrer cette étape mais j’ai trouvé une vidéo qui le fait très bien.

Et c’est terminé!

IMG_3300 (3)J’espère avoir été claire. Si vous avez besoin d’éclaircir certains points, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, je répondrai avec plaisir. Bonne couture les amis!

Et ne manquez pas mes prochains articles! En effet, je vous présenterai le contenu de ce sac, à savoir une multitude de petits objets en cuir, que j’ai également confectionnés!

Join the discussion 4 Comments

Leave a Reply