, , , ,

Après avoir vu pour la première fois le film Breakfast at Tiffany’s il y a quelques jours, je me suis fait un sweat gris dans le style de celui que porte Audrey Hepburn dans la scène où elle joue de la guitare à la fenêtre de son appartement. Puis j’ai concocté une vidéo dans laquelle je joue Moon River, la chanson en question, au ukulele, avec sur le dos, une tenue entièrement faite main!6aaddea2ca786780d9ac7828c366b5ca

Pour les ukulelistes qui me lisent, vous pouvez trouver un très bon tutoriel vidéo pour apprendre à jouer Moon River sur la chaîne Youtube Cynthia Lin Music. Retrouvez aussi la jolie séquence du film Breakfast at Tiffany’s qui m’a inspirée cette vidéo.

img_1484-copie

Pour ce projet, j’ai utilisé le patron de sweat Maelle du livre Coudre le stretch de Marie Poisson. Je l’ai acheté tout récemment, lors de mon passage au salon La Grande Mercerie qui s’est tenu à Paris fin novembre. Marie Poisson y était pour dédicacer son livre. J’ai donc eu le grand plaisir de la rencontrer, de faire un peu sa connaissance et de repartir avec mon exemplaire de Coudre le stretch sous le bras. C’est un livre vraiment très intéressant avec des explications sur les matières extensibles. De précieuses ressources lorsque l’on travaille ce type de tissus.Afficher l'image d'origine

J’avais déjà eu l’occasion de manipuler le jersey pour de nombreux projets auparavant. Donc je ne partais pas novice dans ma réalisation du sweat Maelle. Mais j’ai grandement apprécié les indications de Marie Poisson pour garantir de bons résultats. Il y avait en effet bien des aspects de la couture du stretch qui m’échappaient.img_1357-copieimg_1347-copieimg_1465-copie

Le Maelle, c’est le sweat rétro par excellence. Avec ses manches raglan, il rappelle l’uniforme des joueurs de base-ball. Ce petit côté vintage a motivé mon choix pour essayer de coller au sweat de Holly, l’héroïne de Breakfast at Tiffany’s, un film datant de 1961.

Pour m’approcher le plus possible de la tenue de Holly dans cette scène, j’ai enfilé un jean que j’avais dans mon armoire, cousu main par mes soins tant qu’à faire. img_1490-copieimg_1439-copieC’est le jean 5 poches du magazine Burda du mois de mars 2014, cousu il y a quelques années déjà, dans un jean, un peu trop rigide à mon goût…

Et puis j’ai chaussé des ballerines, toujours selon la tenue de Holly, que j’ai réalisées l’an dernier. C’était une première pour moi. Ma première paire de ballerines maison. Elle ne sont pas complètement réussies mais c’est bon début.IMG_5656 (2)IMG_5686IMG_4833

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , ,

J’aurais préféré que ce soit encore l’été pour vous présenter ma dernière création en date, mais je ne résiste pas à l’envie de le faire en plein automne, alors que les températures baissent considérablement un peu partout en France.

Je n’avais aucune envie d’attendre le printemps prochain pour partager ces chaussures qui me plaisent particulièrement. Si elles sont tombées de ma machine ces jours-ci, ce n’est pas par hasard non plus. Je vous explique.img_9867-copieJ’ai une amie qui marie son frère ce week-end et les tourtereaux ont eu envie d’organiser leur brunch du dimanche sous le dress code « Tous en espadrille ». Sympa non? C’est alors que mon amie m’a demandé de lui confectionner un de mes modèles. J’ai repris mon patron des espadrilles façon Valentino. Souvenez-vous, l’été dernier j’avais découvert un joli modèle d’espadrilles chez la marque Valentino, et tenté de confectionner moi même un modèle similaire.picmonkey-image-2

Cette fois-ci, je me suis attelée à une version semelle à talon compensé. Très sympa le coup du talon pour une occasion de ce genre!

img_9850-copie

Cuir Tige: peau chèvre chagrin alezan, Deco Cuir

Cuir Doublure: Cuirs Chadefaux

Semelle: Semelles espadrilles compensées Phildar

Boucles: Boucle de ceinture Laiton vieilli, Deco Cuir

Patron maison d’après espadrilles basiques du commerce décousues, recopiées puis modifiées selon le modèle ETHNO GRAINED LEATHER BONDAGE ESPADRILLES de chez Valentino

En effet, je trouve que le rendu est super. Mon amie s’est trouvée comblée en les essayant et je dois dire que moi aussi. J’ai adoré refaire tout ce système de tressage (j’avoue que je ne me rappelais plus comment j’avais fait la première fois lol).img_9690-copieJ’ai aimé remettre le couvert dans un cuir différent (couleur et texture) et surtout dans une version talonnée. Ca m’a particulièrement plu d’apporter cette variante. Non seulement pour la grâce du rendu, mais aussi pour apprendre à faire les modifications techniques que ça nécessitait.img_9795-copieJ’ai envie d’ajouter que cette amie, c’est pas n’importe qui. C’est une personne que je connais depuis fort longtemps, et qui m’a toujours soutenu dans mes projets. Dessinatrice de cinéma d’animation et de BD, (elle a d’ailleurs co-signé la série BD MediaEntity chez Delcourt avec mon très cher frère), c’est elle qui a réalisé le logo de mon blog. Le dessin de ma rubrique A PROPOS dans la side bar, c’est elle aussi. Non seulement, c’est une artiste très talentueuse mais c’est aussi une interlocutrice haut de gamme: j’adore échanger avec elle au sujet de mes projets car elle vient souvent prolonger ma réflexion, comprenant tellement bien ma démarche. Et ce, tant dans le domaine de la couture que de la musique. Quand je fais une nouvelle chanson, elle l’écoute toujours avec un formidable intérêt. C’est très agréable de dialoguer avec quelqu’un chez qui votre travail résonne sincèrement. Bref, je ne vous étonnerai pas en précisant que j’ai mis beaucoup d’amour dans cette réalisation.img_9874-copieimg_9886-copie img_9870-copieLe temps annoncé de ce week-end est super. Alors j’espère que ma copine va profiter à fond de la fête et de ses nouvelles chaussures…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , ,

En fabriquant ces espadrilles, j’ai pris des photos de l’évolution du travail. C’est un paramètre en plus à gérer, qui ralenti le temps de réalisation, mais je suis bien contente, une fois que l’ouvrage  est terminé, d’avoir ces traces sous la main. C’est aussi grâce à cette étape que je peux partager sur le net un peu plus qu’un résultat. J’aime prendre le temps décrire le cheminement technique et créatif. Je dirais même que ça me passionne.

Alors, je vous raconte.img_8898-copieimg_8918-copie Cette fois-ci, j’ai commencé par confectionner les scratchs. Il s’agit en fait de velcro acheté au mètre (Toto tissus) collé puis cousu sur des bandes coupées dans mon cuir (Deco Cuir, chèvre chagrin Alezan).img_8919-copieimg_8950-copiePuis, j’ai assemblé la claque (partie centrale), doublure (Cuirs Chadefaux) et tige (Deco cuir, peau chèvre chagrin Alezan). J’ai enduit de colle (néoprène) l’envers de chacune des deux pièces,assemblé envers contre envers, puis effectué une surpiqûre à long point aux bordures.img_8982-copieimg_8996-copieAprès cela, j’ai exécuté la couture talon. Sur la tige, il s’agit d’un assemblage sur le chant du cuir, c’est à dire la tranche. J’y ai déposé soigneusement de la colle, assemblé, puis j’ai fait une couture à la main (Point de chausson? Point de croix? Pas sûre du nom). Cette couture est en fait le véritable assemblage de cet endroit. La colle n’est là que pour bâtir les pièces avant de coudre, comme à chaque fois dans cet ouvrage.img_8928-copieSur le cuir doublure, la couture talon est faite à la machine à 5 mm du bord.img_8955-copieJ’ai ensuite posé les empiècements talon. Il y a une languette et une petite forme arrondie que l’on retrouve souvent sur les sneakers de ce genre dans le commerce. Ces pièces permettent de cacher la couture talon de la tige. J’ai donc collé pour bâtir, puis cousu, avec un point long également. Dès que la couture est visible, je pique avec un point long.img_8962-copieUne fois que les quartiers gauches et droits de la tige et de la doublure étaient assemblés, je les ai collés puis cousu ensemble (quartiers tige sur quartiers doublure), endroit contre endroit, sur leur bord supérieur au niveau du talon. La couture n’a lieu qu’à cet endroit-là car de part et d’autre du talon, la bordure supérieure sera cousue envers contre envers et laissée brute.img_8983-copieimg_8987-copieAvant de retrousser l’ouvrage envers sur envers, j’ai collé une pièce faite de plaque de mousse pour rembourrer le décolleté arrière de la chaussure, comme c’est la cas sur certaines baskets du commerce. Cette pièce est faite de trois épaisseurs de 5 mm.img_8940-copieimg_8992-copieAprès quoi, j’ai encollé puis retourné mes quartiers, sans oublier de chasser les éventuelles bulles d’air. On veut que l’aspect final soit bien lisse, sans cloques ou rides (pas facile!)img_9001-copieimg_9009-copieA ce moment là, j’ai réalisé les surpiqûres décoratives et évidé les passants destinés à recevoir les scratchs (dont le pourtour est surpiqué également)…img_9024img_9028-copieEnsuite, j’ai cousu les scratchs, puis les quartiers sur la claque.img_9053-copieimg_9083-cpieimg_9102Y avait plus qu’à monter tout ça sur la semelle en corde.J’ai pré-troué avec un poinçon le pourtour de la tige tout les 1 cm, à 5 mm du bord. Deux intérêts: garantir un point régulier et passer l’aiguille dans le cuir sans forcer. C’est une chose que je ne faisais pas forcément sur mes précédents modèles. Je trouve ça bien pratique.img_9136-copieEt voilà, c’est terminé… En espérant que ça vous a plu…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , ,

J’ai terminé la confection de mes espadrilles façon Stan Smith! Et je ne suis pas peu fière. Je sens que je gravis une par une les marches de l’univers de la cordonnerie.Tranquillement, petit à petit (j’entends « sans formation intense »). Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , ,

Mon nouveau projet de chaussure est un modèle de sneakers espadrilles à scratchs. Il n’y a qu’une chaussure de faite pour le moment, car je suis encore en phase de recherche. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , ,

Ma dernière réalisation en matière d’espadrille m’a été inspirée par un modèle de la marque Valentino que voici: Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , , ,

 

Je me suis encore embarquée dans la confection d’une tenue complète! Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , , , ,

Aujourd’hui je vous présente une tenue complète. J’aime bien ces jours-ci travailler sur des réalisations qui constituent un tout.

Depuis quelques semaines, au lieu de faire une chemise par ci, un pantalon par là, je pense à la silhouette complète. Et notamment, je réfléchis aux chaussures. J’essaie de concevoir des chaussures que mes connaissances techniques me permettent. Cette démarche, c’est aussi l’occasion d’expérimenter dans ce domaine. Donc je vous présente une chemise en viscose, un pantalon en denim et des espadrilles façon derbies en cuir. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , , ,

 

Pour commencer cet article, je tiens à vous remercier pour le formidable accueil que vous avez réservé à la parution du tutoriel des sneakers en shweshwe. Je suis absolument ravie de constater que ce modèle vous plait et vous donne envie de vous lancer dans sa réalisation. J’espère qu’elle vous donnera du plaisir autant dans la confection que dans le fait de porter vos chaussures cousues main.

Aujourd’hui, je vous présente une version que j’ai cousue pour ma maman. La semaine dernière, je lui ai fait essayer mes sneakers et elle a adoré. Non seulement le visuel avec le joli tissu africain, mais aussi le confort au porté. Alors je lui ai offert de lui confectionner sa paire, avec le shweshwe de son choixchoix (je me trouve drôle). Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , , ,

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer que le tutoriel pour faire des baskets espadrilles en shweshwe est désormais disponible! Il vous explique pas à pas comment confectionner votre propre paire avec le patron, de la pointure 36 à 41. Je suis ravie de vous présenter ce livret réalisé en collaboration avec Shwe Chic, cette formidable boutique en ligne de tissus shweshwe qui m’a donné beaucoup d’inspiration! Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share