,

Voici mon Luzerne, le trench de la nouvelle collection Deer and Doe!
Je suis très contente de cette expérience couture! Je n’avais jamais cousu du Deer and Doe, et parallèlement, j’en ai toujours entendu beaucoup de bien. Il se trouve que cette jolie marque m’a sollicitée pour faire une réalisation en avant première. Ce fut l’occasion pour moi d’expérimenter Luzerne.Je me suis donc lancée dans la confection de ce trench qui possède beaucoup de jolis détails et finitions.On a les boutonnières passepoilées, les coutures gansées de biais étant donné qu’il s’agit d’une veste non doublée, les découpes princesses… Bref, tout un tas d’éléments que je trouve tout à fait charmants et qui donnent envie de s’appliquer pour avoir un résultat soigné.Il y a quelques années, j’avais pour projet de me coudre un trench justement. J’avais commencé à acheter les fournitures (chez Cousette). Mais ça ne s’est jamais fait finalement.

Je trouvais qu’un trench était une belle pièce en soi et que comme tous les vêtements issus du vestiaire militaire, elle possède des détails chargés d’histoire. Et puis pour moi, le trench ça représente le lieutenant Columbo (que j’adore) et, dans un registre plus élégant, le beau Humphrey Bogart.

Du coup, j’avais déjà ma gabardine dans un placard, prête à se faire luzerner.
J’avoue que je n’étais pas sûre que cette taille marquée m’irait/me plairait. De même pour les découpes princesse. Je me disais que Luzerne semblait fait pour être porté sur une robe… Moi qui n’en mets presque jamais… Je ne savais pas bien si cette coupe conviendrait à mon style et à ma morphologie.En définitive, je suis complètement convaincue, et j’ajouterai que je ne pensais pas que cette veste pourrait autant me plaire.Bravo à Deer and Doe pour cette qualité à tous les étages. La coupe est vraiment bien étudiée; les explications sont sans équivoque.Au sortir de cette réalisation, j’ai le sentiment d’avoir cousu de la qualité. De plus, cette pièce vers laquelle je ne serais pas allée de moi même a eu le mérite de me sortir de ma zone de confort et de casser mon train-train couture. Alors que je peux parfois m’endormir en faisant des pièces routinières (jeans et chemises), là, j’ai cousu en étant alerte sur chaque étape (quand on ne connaît ni le patron, ni la syntaxe de la marque, il vaut mieux se concentrer oui!). Et ce fut bien agréable!Je suis impatiente de voir vos Luzerne!

A bientôt…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
,

Ma dernière réalisation est un blouson façon doudoune. Habituellement l’hiver, je porte un manteau mi-long en drap de laine que je me suis cousu il y a quelques années.

Mais là, j’ai voulu un manteau à l’allure plus « sports d’hiver » et plus pratique pour les balades en plein air du dimanche. Du coup, je me suis lancée dans le format doudoune, avec son matelassage et sa capuche à fausse fourrure. Un projet qui m’a demandé patience et réflexion car je ne savais pas bien quel patron ni quelle matière je pouvais trouver dans le commerce pour coudre ce type de manteau.
J’ai travaillé d’après le patron de la veste Blossom du La Maison Victor de mars/avril 2015. Il s’agit d’un genre de bomber que j’avais déjà cousu pour ma veste Marty McFly pendant mon hommage au film Retour vers le futurIMG_2676J’ai eu pas mal de travail pour modifier le patron et établir les pièces de la doublure. Car le patron de la veste Blossom n’en comporte pas. J’ai dû aussi m’appliquer pour créer une capuche.
Le tissu extérieur est en fait de la gabardine que j’ai moi même matelassée. J’ai donc taillé mes pièces une fois dans la gabardine, deux fois dans de la ouatine. Je les ai ensuite superposées, puis j’ai réalisé des surpiqûres transversales à intervalles réguliers, saisissant les épaisseurs ensemble. A cette occasion j’ai pu tester le pied transporteur que j’ai acheté avec ma Bernina 215 il y a quelques mois, approprié pour le matelassage. Il m’a été bien utile car ce n’est pas évident de piquer toutes ces épaisseurs tout en restant précis. Comme pour la confection des poches par exemple:
J’ai inséré du bord côte à l’intérieur de la manche afin de ne pas laisser passer l’air. Très efficace pour être bien au chaud.

Matériel employé:

Les fournitures que j’ai employées viennent toutes de la boutique en ligne tissus.net, exceptée la fausse fourrure qui borde la capuche (il s’agit d’une chute que j’avais sous la main achetée il y a longtemps chez Mondial Tissus).


gabardine noire

ouatine

bord côte

doublure

fermeture éclair séparable 70 cm

fermetures éclair non séparables 16 cm
Mon jean est également cousu main par mes soins d’après un patron maison avec du jean stretch de chez
tissus.net.
Pour finir, voici une vidéo dans laquelle je reprends la chanson des Fleet Foxes « White Winter Hymnal ». Une chanson qui parle de l’hiver et que j’ai fredonné sans arrêt pendant la confection de ce manteau! (Allez jeter un oeil au clip officiel du groupe, il est très chouette!)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
,

Pour aller avec mes espadrilles façon Stan Smith, j’ai entrepris la confection d’une chemise et d’un pantalon.img_9272-copie-copieCette fois, ci, j’ai fait une recherche de couleur. En juxtaposant un tissu bleu électrique avec un tissu brun roux, j’ai trouvé que les couleurs étaient respectivement renforcées. Je ne m’y connais pas plus que ça en technique des couleurs, mais comme dans un peu tous les domaines, j’aime bien tester des trucs, et voir ce qui se passe. Parfois, j’aime pas ce que je vois, et parfois oui, comme c’est le cas ici. Ça, c’est ma jauge: « est-ce que j’aime ce que je vois? »img_9958-copie

En tout cas, quand j’ai une petite intuition, ou tout simplement une envie (comme ici avec ce jeu de couleurs), même si ça peut paraître idiot ou mal barré, j’ai à cœur d’essayer. Dans la musique, je suis pareil. Quand on compose à plusieurs, et que quelqu’un à une idée, une envie, une intuition, je dis toujours: « on discute pas, on essaie ». Souvent, avant d’obtenir un bon résultat, il faut tâtonner et se tromper plusieurs fois. L’important, c’est d’avoir l’énergie de recommencer et de cultiver le plaisir de faire. Et quand on réussi son ouvrage, on se serre la pince et on savoure l’instant. img_9993-copieSi vous me lisez régulièrement, vous ne serez pas surpris d’apprendre que ce patron est le modèle n° 105 du magazine Burda du mois de septembre 2009. Un patron que je couds hyper souvent car le tombé me plait beaucoup. La base de mon vestiaire.img_0032-copie Je me rends compte en discutant avec les uns et les autres que beaucoup de couturiers amateurs présents sur la toile adorent découvrir des patrons qu’ils ne connaissent pas déjà. Je constate que ça circule. Il y a régulièrement beaucoup de nouveautés qui sortent, et les utilisateurs semblent aimer les tester pour se faire un avis. Je trouve ça génial car ça crée de la diversité, de l’envie et de l’expertise chez les passionnés. De mon côté, je dois dire, que je ne m’identifie pas dans cette tendance. J’ai quelques patrons que je couds souvent, et je n’en découvre des nouveaux que très rarement. Je ne suis pas du tout à l’aise dans le fait de découvrir les éléments de langage propres à chaque marque. Rentrer dans l’univers, le système d’un éditeur de patron que je découvre pour la première me demande beaucoup de concentration. Est-ce qu’il taille grand, est-ce qu’il taille petit? Où sont les informations sur les marges de couture? Les étapes sont elles suffisamment détaillées? Souvent, je me dis que ç’aurait été moi, j’aurais conçu les assemblages du vêtement différemment. Je pense que si je sors de ce que je connais, j’ai du mal. C’est drôle non? On est tous différents. et c’est ça que j’aime dans l’artisanat. Même si on peut codifier les techniques, chaque personne a son propre enchaînement d’idée, et son propre confort dans ses gestes. Vive la diversité!img_0023-copieBonne semaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , , ,

Ca y est, la nouvelle année est arrivée. Meilleurs voeux les amis!

J’ai fait le point sur l’année passée, ma 2015 à moi. Et j’ai réalisé que ce blog va avoir un an… Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, ,

Me voici avec la seconde pièce de ma mini collection en hommage à Retour vers le futur!

Pour ceux qui n’ont pas lu mon article précédent, j’ai décidé de revisiter quelques pièces portées par les personnages du film à l’occasion des 30 ans de sa sortie en salles! J’ai réalisé trois vêtements que j’ai le plaisir de vous présenter semaine après semaine sur ce blog.

Après une création sur le personnage de Jennifer Parker, je me suis inspiré de Marty McFly himself.

Lorsqu’il débarque en l’an 1955, son accoutrement de jeune homme des années 80 dénote. Avec sa doudoune rouge sans manches, certains le prennent pour un garde côte!  Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
,

Je vous le disais précédemment, j’ai beaucoup travaillé avant de parvenir à « reproduire le plus fidèlement possible » ma veste en simili cuir de chez C&A. Je me suis familiarisé de projet en projet avec ce type de tissu qui demande un soin et un geste spécifiques.  Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
,

Follow my blog with Bloglovin

Western Urbain

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de ma dernière réalisation en date: une veste repérée dans le dernier numéro du magazine Burda. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
,

Follow my blog with Bloglovin

Le blazer… Ce que j’aime dans cette pièce incontournable de la mode, c’est la façon dont elle peut être portée de nos jours: à la fois classe et nonchalante.

Quand je lis l’article « blazer » sur Wikipédia, il est question de tradition, liée à l’univers nautique, il est aussi question de « boutons-écusson »…  Il semblerait que cette veste soit sous la coupe de tout un contexte à la fois historique et social. Elle est sage, conforme, conventionnelle, légèrement guindée… Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
,

Salut tout le monde!

Aujourd’hui je vous présente un joli perfecto que j’ai réalisé il y a quelques temps, au cours de mes recherches « blouson court et stylé ». En effet, j’avais dans ma garde robe un blouson issu de la grande distribution (C&A), que j’adorais et je voulais m’en faire un dans ce style. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, ,

Il y a quelques jours, je vous présentais un blouson de ma confection: une version la plus proche possible d’une veste provenant de chez C&A. Je vous montre aujourd’hui quelques photos de ces « presque jumeaux » côte à côte! Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share