, , , ,

Après avoir vu pour la première fois le film Breakfast at Tiffany’s il y a quelques jours, je me suis fait un sweat gris dans le style de celui que porte Audrey Hepburn dans la scène où elle joue de la guitare à la fenêtre de son appartement. Puis j’ai concocté une vidéo dans laquelle je joue Moon River, la chanson en question, au ukulele, avec sur le dos, une tenue entièrement faite main!6aaddea2ca786780d9ac7828c366b5ca

Pour les ukulelistes qui me lisent, vous pouvez trouver un très bon tutoriel vidéo pour apprendre à jouer Moon River sur la chaîne Youtube Cynthia Lin Music. Retrouvez aussi la jolie séquence du film Breakfast at Tiffany’s qui m’a inspirée cette vidéo.

img_1484-copie

Pour ce projet, j’ai utilisé le patron de sweat Maelle du livre Coudre le stretch de Marie Poisson. Je l’ai acheté tout récemment, lors de mon passage au salon La Grande Mercerie qui s’est tenu à Paris fin novembre. Marie Poisson y était pour dédicacer son livre. J’ai donc eu le grand plaisir de la rencontrer, de faire un peu sa connaissance et de repartir avec mon exemplaire de Coudre le stretch sous le bras. C’est un livre vraiment très intéressant avec des explications sur les matières extensibles. De précieuses ressources lorsque l’on travaille ce type de tissus.Afficher l'image d'origine

J’avais déjà eu l’occasion de manipuler le jersey pour de nombreux projets auparavant. Donc je ne partais pas novice dans ma réalisation du sweat Maelle. Mais j’ai grandement apprécié les indications de Marie Poisson pour garantir de bons résultats. Il y avait en effet bien des aspects de la couture du stretch qui m’échappaient.img_1357-copieimg_1347-copieimg_1465-copie

Le Maelle, c’est le sweat rétro par excellence. Avec ses manches raglan, il rappelle l’uniforme des joueurs de base-ball. Ce petit côté vintage a motivé mon choix pour essayer de coller au sweat de Holly, l’héroïne de Breakfast at Tiffany’s, un film datant de 1961.

Pour m’approcher le plus possible de la tenue de Holly dans cette scène, j’ai enfilé un jean que j’avais dans mon armoire, cousu main par mes soins tant qu’à faire. img_1490-copieimg_1439-copieC’est le jean 5 poches du magazine Burda du mois de mars 2014, cousu il y a quelques années déjà, dans un jean, un peu trop rigide à mon goût…

Et puis j’ai chaussé des ballerines, toujours selon la tenue de Holly, que j’ai réalisées l’an dernier. C’était une première pour moi. Ma première paire de ballerines maison. Elle ne sont pas complètement réussies mais c’est bon début.IMG_5656 (2)IMG_5686IMG_4833

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, ,

Je boucle cet épisode de cordonnerie avec la confection d’une chaussure gauche, finissant ainsi ma première paire de ballerines faites main. Je vous racontais précédemment qu’une fois que j’ai su me faire mes jeans et mes manteaux, j’ai eu envie de savoir comment sont faites les chaussures. Après avoir passé beaucoup de temps à observer celles que l’ont trouve dans le commerce, à chercher des explications techniques sur le net, j’ai décidé de me lancer. Par étapes, et sans précipitation pour me donner le temps de bien comprendre la technique et de m’appliquer dans mes gestes. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , , ,

Dans mon précédent article du même nom, je vous racontais ma démarche, mon cheminement dans la confection de chaussures. Comment je m’y suis intéressée, le déroulé de mes recherches sur le sujet et enfin, l’ouvrage en cours de ma 1 ère tentative de confection de ballerines. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share
, , ,

J’ai tenté la confection de ballerines maison. C’est une envie que j’ai depuis plusieurs années, un projet qui mûrit lentement, au fur et à mesure que le temps passe et que mes expériences artisanales se succèdent… Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share